NOTRE GLOSSAIRE

Familiarisez-vous avec le langage informatique grâce à notre glossaire. Vous y trouverez des définitions utiles et précises afin de faciliter votre compréhension et vous permettre de mieux appréhender ce domaine qui peut parfois paraître complexe. Isteon se tient à votre disposition.

Adresse IP : publique ou privée

definition

Un réseau privé est un réseau qui utilise les plages d'adresses IP non accessibles depuis Internet (adresse privée). Les ordinateurs d'un réseau privé ne sont donc pas directement accessibles depuis l'Internet, ce qui renforce la sécurité de ces ordinateurs.
Ainsi, pour permettre aux ordinateurs d'un réseau privé d'accéder aux services d'internet, il est nécessaire de mettre en place un service de traduction d'adresse (en anglais, Network Address Translation ou NAT ). Ce service est alors assuré par le routeur.

Chaque ordinateur d'un réseau privé a donc :
- une adresse privée unique ;
- une adresse publique qu'il partage avec les autres ordinateurs du réseau privé.

De nombreux sites vous proposent d'afficher l'adresse publique de votre ordinateur, par exemple : http://www.monip.org.


Application

definition

En informatique une application est à la fois une activité pour laquelle des moyens informatiques sont utilisés et le moyen informatique utilisé pour l'activité en question. Les applications sont utilisées dans les entreprises pour faciliter le travail et augmenter la productivité des employés.

Arborescence

definition

En informatique, cette notion désigne souvent celle d'arbre de la théorie des graphes. Une arborescence désigne alors généralement une organisation des données en mémoire, de manière logique et hiérarchisée utilisant une structure algorithmique d'arbre. Cette organisation rend plus efficace la consultation et la manipulation des données stockées.

Backup ou Sauvegarde

definition

Mot anglais désignant à la fois l'action et le résultat de la copie de fichiers de son disque dur sur un support externe (disquette, CD, DVD, clé USB, disque dur externe, cloud...) en vue d'en conserver une archive réutilisable.

Big Data

definition

Les technologies de Big Data correspondent aux technologies permettant le stockage de volumes considérables de données, puis l'analyse fine et poussées de ces données informatiques et numériques, en masse.
Ces analyses extrêmement poussées de données permettent un traitement de l'information au niveau d'une entreprise, d'une organisation, des médias, d'une municipalité, d'un pays, etc.

Ce traitement de l'information sur la base de données massives, permet d'aider les entreprises à réduire les risques et faciliter la prise de décision, ou créer la différence grâce à l'analyse prédictive et une « expérience client » plus personnalisée et contextualisée (cf. Wikipédia).

Les technologies de Big Data ont vu le jour grâce à un volume de données informatiques et numériques variées, en constante augmentation, et se renouvelant perpétuellement.

L'objet de ces technologies pourrait être résumé par la valorisation de données informatiques et numériques en masse.

Bring Your Own Device

definition

Le BYOD (“Bring Your Own Device”, ou “Apportez votre équipement personnel de communication” ) est une pratique qui consiste à utiliser ses propres équipements personnels (smartphone, ordinateur portable, tablette tactile, etc.) dans un contexte professionnel.
Cette pratique pose des questions relatives à la sécurité de l'information, et à la protection des données professionnelles, ainsi que des considérations humaines, sociales et juridiques.

BYOD

definition

Le BYOD (“Bring Your Own Device”, ou “Apportez votre équipement personnel de communication” ) est une pratique qui consiste à utiliser ses propres équipements personnels (smartphone, ordinateur portable, tablette tactile, etc.) dans un contexte professionnel.
Cette pratique pose des questions relatives à la sécurité de l'information, et à la protection des données professionnelles, ainsi que des considérations humaines, sociales et juridiques.

Cloud communautaire

definition

Le Cloud communautaire correspond à de l'infrastructure consommée en mode Cloud, et réservée à une communauté. Cette infrastructure Cloud peut être gérée par une ou plusieurs organisations, un partenaire ou prestataire ou une combinaison des deux.
Cette infrastructure consommée en mode Cloud peut être internalisée ou externalisée.

Cloud Computing

definition

Selon le NIST, le Cloud Computing doit posséder 5 caractéristiques essentielles :
- le service doit être en libre-service à la demande,
- il doit être accessible sur l'ensemble d'un réseau,
- il doit y avoir une mutualisation des ressources,
- il doit être rapidement élastique (adaptation rapide à une variation du besoin)
- le service doit être mesurable (mesure et affichage de paramètres de consommation)

Le NIST distingue 3 niveaux de service :
- SaaS (Software as a service) Le logiciel en tant que service 
par exemple une banque "loue" un logiciel de comptabilité, en ligne, à la demande, chez un prestataire externe;
- PaaS (Platform as a service) La plateforme en tant que service
une solution externe qui propose une suite logicielle et les outils d'intégration et de suivi; Par exemple, un serveur web (Linux+Apache+MySQL+Php)
- IaaS (Infrastructure as a service) : l'infrastructure (ressources matérielles) est externe. Par exemple, capacité de stockage et capacité de calcul à la demande sur un réseau.

mais aussi 4 modèles de déploiement :
- Cloud privé, Cloud communautaire, Cloud public, Cloud hybride.

Dit simplement, le Cloud Computing correspond à la dématérialisation de l'infrastructure informatique. Via un simple accès réseau/internet, vous accédez à la demande et en libre-service, à des ressources informatiques partagées et configurables. Ces ressources informatiques sont extérieures à l’entreprise et leur localisation n'est pas un élément important.

Cloud hybride

definition

Le Cloud hybride correspond à une instracture informatique globale, composée de deux ou plusieurs types de Cloud. Par exemple : une infrastructure informatique composée de Cloud public + Cloud privé.

Cloud privé

definition

Le Cloud privé correspond à de l'infrastructure informatique dédiée à une organisation, accessible en mode service,  dédiée à l’usage exclusif d’une organisation. Cette infrastructure informatique peut être gérée par l’organisation, un partenaire ou prestataire, ou une combinaison des deux. Elle peut être internalisée ou externalisée.

Cloud public

definition

Le Cloud public correspond à de l'infrastructure informatique mutualisée et externalisée chez un fournisseur d'infrastructures cloud. L'infrastructure informatique consommée en mode cloud public est mutualisée pour un public global, et gérée par un fournisseur de services Cloud.

Cluster

definition

En réseau et système, un cluster est une grappe de serveurs (ou « ferme de calcul ») constituée de deux serveurs au minimum (appelés aussi nœuds) et partageant une baie de disques commune.<br />Un cluster est le terme anglais pour désigner un bloc (disque dur), la plus petite unité de stockage d'un système de fichiers (utilisé sur une partition d'un disque dur) d'un système informatique.<br />En calcul distribué, le cluster est un système informatique composé d'unités de calcul (micro-processeurs, cœurs, unités centrales) autonomes qui sont reliées entre elles à l'aide d'un réseau de communication.<br />(<em>source : Wikipedia</em>)

Conteneurisation

definition

La conteneurisation de données correspond à l’opportunité qui est offerte aux développeurs du monde entier de coder, d’intégrer, de tester, de mettre en pré-production puis en production avec la plus grande souplesse et agilité, des applications ou des sites web, quel que soit l’endroit et l’infrastructure serveur utilisée.

Docker

definition

Docker est une société créée par Salomon Hykes, établie aux USA. Spécialisés dans la conteneurisation d'applications. Concrètement, les conteneurs Docker encapsulent un morceau de logiciel dans un système de fichiers complet qui contient tout ce dont il a besoin pour fonctionner : code, runtime, outils, librairies - tout ce que vous pouvez installer sur un serveur. Ceci garantit le fait qu’il fonctionnera toujours de la même façon, indépendamment de l’environnement sur lequel il fonctionne … Vous êtes enfin libre !

Elasticité

definition

L’élasticité dans le domaine du Cloud Computing, consiste à allouer dynamiquement des capacités informatiques (puissance de calcul, mémoire, stockage, réseau) lors d’une montée en charge ou d'un besoin ponctuel, assimilable à une contrainte, et à libérer ces ressources dynamiquement lorsque la contrainte disparait.

Load balancing

definition

L'équilibrage de Cloud est le routage des demandes vers des applications ou des charges de travail qui se trouvent dans plusieurs infrastructures Cloud. Il suppose que toutes les instances de l'application déployées dans les différentes infrastructures Cloud sont accessibles en tout temps. Ce qui le rend différent du Cloud bursting car le débordement peut effectivement nécessiter le déploiement et/ou le lancement de l'application dans un Cloud à distance. L'équilibrage de Cloud n'est pas simplement chargé d'équilibrer à travers les infrastructures Cloud.
L'équilibrage Cloud nécessite un décideur sensible au contexte qui peut collaborer avec le reste de l'infrastructure et des solutions fournissant des mesures et de l'information au niveau des entreprises afin de prendre une décision, en temps réel , à propos duquel le "Cloud" doit répondre à toute demande donnée. Accords de niveaux de services, les paramètres d'activité, les temps de réponses, la capacité, le coût, la puissance, etc .. Une seule ou une combinaison de ces variables peuvent servir de base pour décider comment acheminer une demande.

MPLS

definition

Le terme MPLS (acronyme de « MultiProtocol Label Switching », en français « Qualité de Service ») représente un ensemble de spécifications définies par l'IETF (Internet Engineering TaskForce) consistant à doter les trames circulant sur le réseau d'un label servant à indiquer aux routeurs le chemin que la donnée doit emprunter. MPLS sert ainsi à la gestion de la qualité de service en définissant 5 classes de services (en anglais Classes of Service, noté CoS) :
- Vidéo. La classe de service pour le transport de la vidéo possède un niveau de priorité plus élevé que les classes de service de données.
- Voix. La classe de service pour le transport de la voix possède un niveau de priorité équivalent à celui de la vidéo, c'est-à-dire plus élevé que les classes de service de données.
- Données très prioritaires (D1). Il s'agit de la classe de service possèdant le plus haut niveau de priorité pour les données. Elle sert notamment aux applications ayant des besoins critiques en terme de performance, de disponibilité et de bande passante.
- Données prioritaires (D2). Cette classe de service correspond à des applications non critiques possédant des exigences particulières en terme de bande passante,
- Données non prioritaires (D3), représentant la classe de service la moins prioritaire.

Multi-tenant

definition

En Cloud Computing il faut distinguer le multi-tenant applicatif, dans lequel plusieurs clients partagent une même application développée dans cet objectif, du multi-tenant infrastructure, dans lequel les clients partagent une infrastructure informatique commune, par exemple les serveurs ou un cluster de serveurs ou une unité de stockage.
Le muli-tenant exige la gestion de l’isolation des différents "tenants" ou clients. Un client ne devant pas pouvoir monopoliser les ressources au dépend des autres "tenants", ne pouvant pas accéder aux données des autres clients, ni leur nuire de quelque façon que ce soit.

NAS

definition

NAS ou Network Attached Storage.
Un "NAS" (Network Attached Storage) est un dispositif de stockage en réseau. Il s'agit d'un serveur de stockage à part entière pouvant être facilement attaché au réseau de l'entreprise afin de servir de serveur de fichiers et fournir un espace de stockage tolérant aux pannes.
Il dispose de son propre OS et d'un logiciel de configuration paramétré avec des valeurs par défaut convenant dans la majorité des cas. Il possède généralement son propre système de fichiers hébergeant le système d'exploitation, ainsi qu'un ensemble de disques indépendants servant à héberger les données à sauvegarder.

Network Attached Storage

definition

NAS ou Network Attached Storage.
Un "NAS" (Network Attached Storage) est un dispositif de stockage en réseau. Il s'agit d'un serveur de stockage à part entière pouvant être facilement attaché au réseau de l'entreprise afin de servir de serveur de fichiers et fournir un espace de stockage tolérant aux pannes.
Il dispose de son propre OS et d'un logiciel de configuration paramétré avec des valeurs par défaut convenant dans la majorité des cas. Il possède généralement son propre système de fichiers hébergeant le système d'exploitation, ainsi qu'un ensemble de disques indépendants servant à héberger les données à sauvegarder.

PCA

definition

PCA signifie "Plan de Continuité d'Activité". Il s'agit de mettre en place au sein d'une organisation, une infrastructure informatique et un système d'informations redondés, permettant en cas de sinistre quelconque au sein de cette organisation, une continuité de l'activité de l'organisation en question.

Plan de Continuité d'Activité

definition

Il s'agit de mettre en place au sein d'une organisation, une infrastructure informatique et un système d'informations redondés, permettant en cas de sinistre quelconque au sein de cette organisation, une continuité de l'activité de l'organisation en question.
Vous entendrez également parler de PCA.

Plan de Reprise d'Activité

definition

Vous entendrez également parler de PRA.
Le PRA signifie "Plan de Reprise d'Activité". Il s'agit de mettre en place au sein d'une organisation, une infrastructure informatique et un système d'informations, capable d'être redémarrés dans des délais "acceptables" ou tout du moins définis par l'organisation, et ce en cas de sinistre au sein de celle-ci.
On parlera dans le cadre de PRA de RTO (Recovery Time Objective ou objectif de temsp de rétablissement) et/ou RPO (Recovery Point Objective).

PRA

definition

PRA signifie "Plan de Reprise d'Activité". Il s'agit de mettre en place au sein d'une organisation, une infrastructure informatique et un système d'informations, capable d'être redémarrés dans des délais "acceptables" ou tout du moins définis par l'organisation, et ce en cas de sinistre au sein de celle-ci.
On parlera dans le cadre de PRA de RTO (Recovery Time Objective ou objectif de temsp de rétablissement) et/ou RPO (Recovery Point Objective).

Rétention

definition

En terme de sauvegarde la rétention signifie qu'une solution de sauvegarde va conserver plusieurs versions de vos données constituant un historique des modifications.

La rétention basée sur un nombre de versions fonctionne de la façon suivante :
Chaque fois qu'un fichier est sauvegardé, il est référencé comme une nouvelle version.
Si le nombre de versions du fichier dépasse le nombre de versions autorisées, la version la plus ancienne est supprimée.
Cette méthode est extrêmement simple à comprendre et à implémenter : c'est au moment de la sauvegarde que le logiciel va gérer la purge des anciennes version.

La logique de la rétention temporelle des données de sauvegarde est différente. Elle n'est non plus basé sur un nombre de version fini, mais sur des étapes temporelles.
Vous pouvez par exemple décider de garder toutes les versions de vos fichiers pendant une semaine, puis une seule version par semaine pendant un mois, puis une version par mois pendant 3 mois, etc...
Le processus de "purge" de données est donc différent :
Chaque fois qu'un fichier est sauvegardé, il est horodaté.
A une fréquence donnée, les serveurs de stockage vont scruter les versions disponibles du fichier et en fonction des règles temporelles établies (x versions par semaine, plus ancien que y mois, etc...), certaines versions pourront êtres supprimées.
Cette méthode, plus complexe à comprendre et à implémenter, permet d'obtenir unvieillissement plus homogène et granulaire des données.

RAID

definition

En informatique, le mot RAID désigne les techniques permettant de répartir des données sur plusieurs disques durs afin d'améliorer soit les performances, soit la sécurité ou la tolérance aux pannes de l'ensemble du ou des systèmes .
L'acronyme RAID a été défini en 1987 par l'Université de Berkeley, dans un article nommé A Case for Redundant Arrays of Inexpensive Disks (RAID)1, soit « regroupement redondant de disques peu onéreux ». Aujourd'hui, le mot est devenu l'acronyme de Redundant Array of Independent (or inexpensive) Disks, ce qui signifie « regroupement redondant de disques indépendants ». Le coût au mégaoctet des disques durs ayant diminué d'un facteur 1 300 000 en 29 ans, aujourd'hui le RAID est choisi pour d'autres raisons que le coût de l'espace de stockage.

SAN

definition

SAN ou Storage Area Network.
Un "SAN" (Storage Area Network) est un réseau de stockage à part entière. Un SAN est ainsi une architecture complète regroupant les éléments suivants :
- un réseau très haut débit en Fibre Optique ou SCSI;
- des équipements d'interconnexion dédiés ;
- des éléments de stockage en réseau.

Sauvegarde complète

definition

Dans ce cas, tous les fichiers sont sauvegardés sans distinction et le bit d’archivage est remis à zéro.

Sauvegarde copie

definition

Tout est sauvegardé sans distinction et le bit d’archivage n’est pas remis à zéro ce qui veut dire que les fichiers ne sont pas déclarés comme sauvegardés pour le système.

Sauvegarde DAS

definition

Contrairement au NAS, qui utilise le réseau LAN de l'entreprise pour échanger avec les serveurs et les postes de travail, les instances DAS sont directement reliées aux machines dont elles assurent la sauvegarde via un réseau dédié. Conséquence : le débit du réseau spécifique est dévolu spécifiquement à la sauvegarde la machine.
Ainsi, les applications avec une forte volumétrie ne risquent pas d'être ralenties par le partage du réseau. Pour assurer une telle disponibilité, les DAS sont équipés de disques durs et de mémoire vive de grande capacité. Par exemple, chez Dell, le modèle PowerVault MD1220 permet d'accueillir jusqu'à 24 disques durs de 2,5". Surtout, chaque disque dur possède une capacité d'écriture très élevée, ce qui permet d'enregistrer très rapidement les données sauvegardées.

Sauvegarde de recyclage

definition

Les bandes sont effacées et réutilisées. Il va falloir avoir plusieurs jeux de sauvegarde recyclés à des moments différents pour s’assurer que tout n’est pas effacé en même temps et garantir un historique constant.

Sauvegarde différentielle

definition

Toutes les données modifiées et ajoutées depuis la dernière sauvegarde complète sont prises en compte. Dans le cas d’une planification hebdomadaire débutant le lundi par une sauvegarde complète, la bande du mercredi sauvegardera les fichiers modifiés depuis la complète du lundi sans tenir compte de celle du mardi. La restauration nécessitera au plus la dernière bande et la complète.

Sauvegarde incrémentale

definition

Toutes les données modifiées et ajoutées depuis la dernière sauvegarde (complète ou incrémentale) sont prises en compte. Ainsi, dans le cas d’une planification hebdomadaire débutant le lundi par une sauvegarde complète, la bande du mercredi sauvegardera les fichiers modifiés depuis le mardi. La restauration nécessitera potentiellement plusieurs bandes si les données ont été modifiées à des jours différents.

Scale down

definition

Le "Scale Down" correspond à la libération des ressources informatiques, à tous les niveaux : du physique jusqu’aux services.

Scale out

definition

Le “Scale Out” est la montée en charge par mutualisation de différentes ressources (cluster, pool,...) qui permet plus de souplesse et de possibilités.

Scale up

definition

En Cloud Computing le “Scale Up” est la montée en charge sur une même ressource (VM ou virtual machine ou machine virtuelle par exemple) en mettant à jour ses capacités internes (mémoire, disque,...).

Service Level Agreements

definition

Service Level Agreements ou SLA.
Un SLA est la formalisation d’un accord entre deux parties. C’est un contrat entre un client et un fournisseur, ou entre un client et des fournisseurs. Il met par écrit l’attente des parties sur le contenu des prestations, leurs modalités d'exécution, les responsabilités des parties, les garanties, etc. Les SLA signifient la formalisation des niveaux de services.

SLA

definition

Un SLA est la formalisation d’un accord entre deux parties. C’est un contrat entre un client et un fournisseur, ou entre un client et des fournisseurs. Il met par écrit l’attente des parties sur le contenu des prestations, leurs modalités d'exécution, les responsabilités des parties, les garanties, etc. Les SLA signifient la formalisation des niveaux de services.

SSL

definition

SSL (Secure Sockets Layers, que l'on pourrait traduire par couche de sockets sécurisée) est un procédé de sécurisation des transactions effectuées via internet. Le standard SSL a été mis au point par Netscape, en collaboration avec Mastercard, Bank of America, MCI et Silicon Graphics. Il repose sur un procédé de cryptographie par clef publique, afin de garantir la sécurité de la transmission de données sur internet.
Son principe consiste à établir un canal de communication sécurisé (chiffré) entre deux machines (un client et un serveur) après une étape d'authentification.

Storage Area Network

definition

SAN ou Storage Area Network.
Un "SAN" (Storage Area Network) est un réseau de stockage à part entière. Un SAN est ainsi une architecture complète regroupant les éléments suivants :
- un réseau très haut débit en Fibre Optique ou SCSI;
- des équipements d'interconnexion dédiés ;
- des éléments de stockage en réseau.

Transformation digitale

definition

La transformation digitale aussi appelée transformation numérique, consiste à fournir vos services ou produits à des clients par le biais d'outils numériques (informatiques). La transformation digitale ou numérique peut concerner bien évidemment aussi bien vos produits que vos services aux clients

Virtual Private Network

definition

VPN ou Virtual Private Network.
Les réseaux locaux d'entreprise (LAN ou RLE) sont des réseaux internes à une organisation, c'est-à-dire que les liaisons entre machines appartiennent à l'organisation. Ces réseaux sont de plus en plus souvent reliés à Internet par l'intermédiaire d'équipements d'interconnexion. Il arrive ainsi souvent que des entreprises éprouvent le besoin de communiquer avec des filiales, des clients ou même du personnel géographiquement éloignées via internet.
Pour autant, les données transmises sur internet sont beaucoup plus vulnérables que lorsqu'elles circulent sur un réseau interne à une organisation car le chemin emprunté n'est pas défini à l'avance, ce qui signifie que les données empruntent une infrastructure réseau publique appartenant à différents opérateurs. Ainsi il n'est pas impossible que sur le chemin parcouru, le réseau soit écouté par un utilisateur indiscret ou même détourné. Il n'est donc pas concevable de transmettre dans de telles conditions des informations sensibles pour l'organisation ou l'entreprise.
La première solution pour répondre à ce besoin de communication sécurisé consiste à relier les réseaux distants à l'aide de liaisons spécialisées. Toutefois la plupart des entreprises ne peuvent pas se permettre de relier deux réseaux locaux distants par une ligne spécialisée, il est parfois nécessaire d'utiliser Internet comme support de transmission.
Un bon compromis consiste à utiliser Internet comme support de transmission en utilisant un protocole d'"encapsulation" (en anglais tunneling, d'où l'utilisation impropre parfois du terme "tunnelisation"), c'est-à-dire encapsulant les données à transmettre de façon chiffrée. On parle alors de réseau privé virtuel (noté RPVou VPN, acronyme de Virtual Private Network) pour désigner le réseau ainsi artificiellement créé.
Ce réseau est dit virtuel car il relie deux réseaux "physiques" (réseaux locaux) par une liaison non fiable (Internet), et privé car seuls les ordinateurs des réseaux locaux de part et d'autre du VPN peuvent "voir" les données.
Le système de VPN permet donc d'obtenir une liaison sécurisée à moindre coût, si ce n'est la mise en oeuvre des équipements terminaux. En contrepartie il ne permet pas d'assurer une qualité de service comparable à une ligne louée dans la mesure où le réseau physique est public et donc non garanti.

Virtualisation

definition

La virtualisation consiste à faire fonctionner un ou plusieurs systèmes d'exploitation1 / applications comme un simple logiciel, sur un ou plusieurs ordinateurs2 - serveurs / système d'exploitation, au lieu de ne pouvoir en installer qu'un seul par machine. Ces ordinateurs virtuels sont appelés serveur privé virtuel (Virtual Private Server ou VPS) ou encore environnement virtuel (Virtual Environment ou VE).
(source : Wikipedia)

VPN

definition

VPN ou Virtual Private Network. 
Les réseaux locaux d'entreprise (LAN ou RLE) sont des réseaux internes à une organisation, c'est-à-dire que les liaisons entre machines appartiennent à l'organisation. Ces réseaux sont de plus en plus souvent reliés à Internet par l'intermédiaire d'équipements d'interconnexion. Il arrive ainsi souvent que des entreprises éprouvent le besoin de communiquer avec des filiales, des clients ou même du personnel géographiquement éloignées via internet.
Pour autant, les données transmises sur internet sont beaucoup plus vulnérables que lorsqu'elles circulent sur un réseau interne à une organisation car le chemin emprunté n'est pas défini à l'avance, ce qui signifie que les données empruntent une infrastructure réseau publique appartenant à différents opérateurs. Ainsi il n'est pas impossible que sur le chemin parcouru, le réseau soit écouté par un utilisateur indiscret ou même détourné. Il n'est donc pas concevable de transmettre dans de telles conditions des informations sensibles pour l'organisation ou l'entreprise.
La première solution pour répondre à ce besoin de communication sécurisé consiste à relier les réseaux distants à l'aide de liaisons spécialisées. Toutefois la plupart des entreprises ne peuvent pas se permettre de relier deux réseaux locaux distants par une ligne spécialisée, il est parfois nécessaire d'utiliser Internet comme support de transmission.
Un bon compromis consiste à utiliser Internet comme support de transmission en utilisant un protocole d'"encapsulation" (en anglais tunneling, d'où l'utilisation impropre parfois du terme "tunnelisation"), c'est-à-dire encapsulant les données à transmettre de façon chiffrée. On parle alors de réseau privé virtuel (noté RPVou VPN, acronyme de Virtual Private Network) pour désigner le réseau ainsi artificiellement créé.
Ce réseau est dit virtuel car il relie deux réseaux "physiques" (réseaux locaux) par une liaison non fiable (Internet), et privé car seuls les ordinateurs des réseaux locaux de part et d'autre du VPN peuvent "voir" les données.
Le système de VPN permet donc d'obtenir une liaison sécurisée à moindre coût, si ce n'est la mise en oeuvre des équipements terminaux. En contrepartie il ne permet pas d'assurer une qualité de service comparable à une ligne louée dans la mesure où le réseau physique est public et donc non garanti.

picto facebook picto twitter picto linkedin picto viadeo picto google